NEWSLETTER :

MARIE DUISIT, co-fondatrice, soprano lyrique, mise en scène

Elle se consacre principalement à la scène avec les premiers rôles du répertoire lyrique traditionnel (Mozart, Gounod, Massenet, Bizet, Tchaikovsky), baroque (Rameau, Lully, Monteverdi, rôles de Phèdre, Poppée, Vénus) ou contemporain (Aperghis, Boucourechliev, Prodominès) sous la direction de chefs tels que Theodor Guschlbauer, Peter Eötvös, Gabriel Schmura, William Christie, Gustav Leonardt ou Jean-Claude Malgoire, dans les théâtrers parisiens (Théâtre Musical de Paris, Opéra-Comique) et en province (Opéra du Rhin, de Lille, de Nantes… Festivals de Vaison-la-Romaine et d’Aix-en-Provence) ainsi qu’à l’étranger et à Radio-France. Elle possède également un important répertoire d’oratorio, de mélodies, et chante aussi l’opérette. Cofondatrice avec Jean-Dominique Burroni et directrice artistique de la compagnie Opéra Autrement, elle a à son actif la conception et la création d’une dizaine de spectacles et d’interventions « autour de la voix » qui lui ont donné de multiples occasions de faire ses armes en mise en scène et direction d’acteur.

JEAN-DOMINIQUE BURRONI, co-fondateur, piano, direction, arrangements

Récitaliste et concertiste dès son plus jeune âge, il accompagne entre autres Maxime Tholance, Robert Fontaine, Alexandrina Miltcheva, Jean-Luc Chaignaud et plus récemment, le clarinettiste solo de l’orchestre de l’Opéra, Philippe Cuper. Il entre à l’Opéra de Paris en 1983 comme pianiste et Chef de chant. A partir de 1994 il est également Chef assistant pour Maurizio Benini, Serge Baudo, Ivan Fischer, Jeffrey Tate, James Conlon, Gary Bertini, Ivelino Pido, Armin Jordan… et, depuis 2005, il est Chef de la Musique de Scène. Il y travaille avec les chefs les plus prestigieux (Seiji Ozawa, Georges Prêtre, Alain Lombard, Jeffrey Tate, William Christie, John Pritchard, Myung Wung Chung, Armin Jordan…) et les grands chanteurs internationaux tout en continuant à l’extérieur sa carrière de pianiste et de chef d’orchestre. Il participe également en tant que soliste aux productions de l’Opéra (Stradella de César Franck, Le Tour d’Ecrou de Britten et Un Re in Ascolto de Berio). Il y participe aussi régulièrement à des récitals ou à des concerts de musique de chambre.

BELINDA KUNZ, mezzo-soprano

Mezzo-soprano franco-allemande, Belinda Kunz se forme d'abord auprès de ses parents, parallèlement à de hautes études littéraires à l’École Normale Supérieure de Lyon et à la Sorbonne. Elle participe à des masterclasses auprès de Ludovic Tézier, Evelyn Brunner, et se perfectionne aujourd'hui auprès d'Ivan Geissler. À Strasbourg, elle reçoit les conseils de Theodor Guschlbauer, Martin Gester et Denis Dercourt. En 2013/14, elle poursuit sa formation théâtrale à l’École Internationale de Théâtre Jacques Lecoq. Sur scène, elle chante Annius, Chérubin, 2e Dame, Dorabella, Orphée, Carmen, Mercedes, Isabella, Blumenmädchen, Prinz Orlovsky, Belle Hélène, notamment pour la compagnie Opéra Autrement, dont elle est membre depuis 2008. Elle sera en novembre 2018 Endymion dans Diana oder der sich rächende Cupido de Reinhard Keiser, une production Génération Baroque du Parlement de Musique / dir. Martin Gester. On a pu l’entendre en concert sous la direction de Michael Balke (Opéra National de Lorraine, Orchestre Symphonique et Lyrique de Nancy, Masterclasse Ludovic Tézier), Theodor Guschlbauer (Bürgerstiftung Kehl, Kammerensemble Kehl-Strasbourg). Elle se produit aussi depuis 2017 avec les Voix de Stras / dir. Catherine Bolzinger, ensemble de six voix de femmes dédié au répertoire contemporain. Belinda Kunz donne régulièrement des récitals en France et en Allemagne.

HANNAH MARANDIN, soprano

Hannah Marandin commence le chant à l'âge de 5 ans et intègre la Maîtrise du Pays de Montbéliard. Parallèlement, elle étudie la flûte traversière et le piano, et se consacre également à la danse sur glace. Elle participe à des tournées et à de nombreux festivals (Fimu, Voce, Musiques à St Hipp, Musique et mémoire, Estivales des orgues, Orgues en ville ...). En 2010 après le baccalauréat, elle rejoint Lyon où elle travaille entre autre avec Catherine Maerten. Elle chante alors au sein de nombreux ensemble, Choeur de l'Oratorio, Imago, Asmara, Iméro, et Le Concert de l’Hôtel-Dieu, et continue la flûte traversière au conservatoire de Villeurbanne et le piano auprès de Stefan Cassar à l’ENM d’Ecully. En 2012, elle entre dans le Chœur d’Adultes de Notre-Dame de Paris, où elle travaille sous la direction de Lionel Sow et d’Henri Chalet et où elle reçoit une formation musicale complète (langues, grégorien, musique d’ensemble). Cette formation lui permet de chanter en divers lieux (Notre-Dame bien sûr, mais également le Tchaïkovski Hall à Moscou, l’église Saint-Martin-in-the-Fields à Londres, …) et de travailler avec de nombreux chefs et compositeurs (Philippe Hersant, Nicole Corti, Sofi Jeannin, …). Elle se forme parallèlement auprès de Robert Expert au conservatoire de Bobigny. En 2015, elle intègre la formation « Musicien intervenant en milieu hospitalier » donnée par l’association Musique et santé car l’aspect humain lui tient beaucoup à cœur dans sa pratique de la musique. Elle continue toujours à prendre part à des projets dans sa région natale, notamment avec l’ensemble professionnel franc-comtois Le cortège d'Orphée dans lequel elle chante depuis sa création. 

CLAIRE GEOFFROY-DECHAUME, mezzo-soprano

Elle interprète de nombreux premiers rôles aussi bien en lyrique  (Les Noces de Figaro, le rôle titre de Cenerentola,  Le Freischütz, La Petite Renarde Rusée (Lapak), Le petit ramoneur (Miss Bagott) qu’en  baroque : Imeneo de Haendel (Tirinto), La Tempête de Purcell (Ariel), Tolomeo de Haendel (Elisa) et en oratorio : Stabat Mater de Pergolèse et de Haydn, Petite Messe Solennelle de Rossini, Messe en Ut Mineur de Mozart sous la direction de  Myung Wung Chung, Jerzy Semkow, Paul Dombrecht, Jonathan Darlington, Paul Colléaux dans des mises en scène de André Engel, Mireille Laroche, entre autres. Excellente musicienne elle participe à de nombreuses créations : entre autres Murieta et Médée de Sergio Ortega. Elle a chanté à l’ Opéra-Comique, au Théâtre des Champs-Elysées, très souvent à la Péniche Opéra (Salon Rossini, Vlan dans l’œil, Zemire et Azor) a participé aux Folles Journées de Nantes, et à des tournées en Hollande et en Belgique. Elle s’est aussi produite avec plusieurs ensembles : Les Demoiselles de Saint-Cyr, Les Talens Lyriques, Le Concert Spirituel, Le Madrigal de Bordeaux, Les Solistes de Lyon, Il Fondamento.

ANNA SCOTT, Danse, chorégraphie

Danseuse, chanteuse et comédienne, fille de deux artistes lyriques, elle fait ses débuts professionnels à l’âge de 3 ans surla scène de l’Opéra du Rhin, sous la direction de Jean-Pierre Ponnelle et n’a jamais cessé depuis de se produire régulièrement comme comédienne, chanteuse ou danseuse soliste pour des metteurs en scène réputés : Robert Fortune, Pierre Barrat… De formation classique au départ, elle se tourne rapidement vers le chant et la danse jazz et les claquettes avec Fabien Ruiz, Victor Cuno, Lane Alexander, Sam Weber … Remarquée en 2004 par Eric Frédéric, danseur Etoile à l’Opéra de Bordeaux, elle assure plus de 200 représentations dans le rôle titre de « A Ticket To Broadway »,comédie musicale rendant hommage aux Musicals de l’âge d’Or du Cinéma Hollywoodien. Passionnée par la création elle consacre une partie de son temps à des projets chorégraphiques. En particulier, elle a été plusieurs années chorégraphe et pédagogue au sein de l’AID, école de formation professionnelle des artistes du spectacle. Elle vit depuis deux ans à Londres, où ses talents de claquettiste, de danseuse et de chanteuse – compositrice et interprète, lui permettent de passer régulièrement dans les clubs de jazz réputés et en particulier au très célèbre Ronnie Scott.

CLAIRE OLIVIER-MONIOT, Lectrice

Née dans une famille franco-allemande d’amateurs d’art, Claire Olivier se passionne très tôt pour la littérature française et étrangère. Elle étudie les lettres modernes et l’allemand à l’Ecole Normale Supérieure de Lyon et à la Sorbonne et se spécialise en littérature comparée et en analyse conversationnelle. Elle enseigne le français à l’université en Allemagne (Heidelberg, Constance) puis en Angleterre (Reading). Aujourd’hui conservateur des bibliothèques en Île-de-France, elle s’est formée à la gestion de fonds documentaires à Lyon puis à La Réunion, où elle a travaillé sur les littératures de l’Océan Indien. Elle s’initie à l’art dramatique au théâtre de Ménilmontant et pratique la clarinette dans plusieurs orchestres symphoniques (Orchestre à Plectres de Bois-Guillaume, Sinfonieorchestrer AufTakt, Orchestre Symphonique de Ménilmontant) puis à clarinetti et au Bry Harmonie Orchestra. En 2016, elle rejoint l’Opéra Voyageur et participe au spectacle lyrique Place à l’Opéra.

OLIVIER MESNIER, guitariste

Passionné de culture, musicien et poète, il fait ses études de guitare dans la classe du Maître uruguayen Óscar Cáceres dont il devient l'ami et l'assistant. Il poursuit ses études musicologiques à l'université de Paris. Parallèlement, attiré par l'improvisation, il se forme auprès des plus grands guitaristes français en guitare électrique et en particulier auprès de Jean-Claude Rapin. Il se produit sur scène autant en récitals classique ou avec son groupe d'inspiration rock avec qui il enregistrera plusieurs albums. Il participe en 1994 à l’enregistrement de l’intégral des œuvres pour guitare du compositeur Jean-Yves Bosseur. En 2017, il enregistre 20 pièces pour guitare inédites du compositeur Gérard Montaudouin. Fort de cette connaissance guitaristique et musicale, il s'oriente assez tôt vers la transmission et fondera une approche pédagogique solide et réfléchie. En 2010, Il créera son école de guitare en Californie mais l'amour de sa culture et de son pays le ramène en Bourgogne où il poursuit son enseignement et ses projets musicaux.

LAURENT SULTAN, Clarinette

Laurent Sultan fait ses études au CNR de Rueil Malmaison dans la classe de Mr. Henry Druart et obtient un Premier Prixen 1993 et un Prix d’Excellence l’année suivante. Il a été engagé depuis 1997 par la Maison Vandoren (manufacture d’anches et de becs pour la clarinette et le saxophone) en tant que conseiller artistique. Laurent Sultan est clarinette solo de l’orchestre d’harmonie de Levallois Perret (direction Vincent Renaud) et collabore avec les orchestres d’harmonie et symphonique de la RATP (direction Martin Lebel), l’Orchestre Pasdeloup, l’Orchestre National de France (Direction Daniele Gatti)  et se produit tant en France qu’à l’étranger (Suède, USA, Argentine…) avec des artistes tels que Mariano Rey, Paul Meyer ou encore David Krakauer. Il participe également à l’enregistrement du dernier album du chanteur Anglais Hugh Coltman. Il est programmé pour le Clarinet Festival en août 2016 à Lawrence (Kensas, USA) et aussi pour jouer un double concerto avec Philippe Cuper à Paris en décembre 2016. 

CHRISTOPHE GRIVEAU, Trompette

A l’âge de 8 ans, il débute la trompette à l’École Municipale de Musique d’Arnage, dans la Sarthe. Très vite repéré par leProfesseur du Conservatoire du Mans, il y poursuit ses études et obtient en 1990 une médaille d’or de trompette dans la classe de Dominique Collemare ; la même année il obtient la même récompense dans la classe de Éric Aubier au Conservatoire de Montreuil-sous-Bois. Il intègre alors le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris où il obtient ses 1er prix de trompette (classe de Pierre Thibaud) et musique de chambre (classe de Jean Douay). Musicien titulaire (trompette de cavalerie) à la Musique de la Police Nationale, il joue également avec les orchestres Pasdeloup, Lamoureux, Poitou-Charente, l’Orchestre National des Pays de Loire, l’Orchestre National de France, l’Orchestre de Paris et joue régulièrement au sein de l’Orchestre National de Paris et il est invité régulièrement à l’Orchestre et à la Musique de Scène de l’Opéra de Paris. Il est aussi membre du Brass Band Aeolus (formation 4 fois championne de France de Brass Band). Sa curiosité l’a amené tout au long de son parcours musical à jouer aussi bien de l’opérette, de la musique contemporaine, de la musique de variété ou bien encore de la musique indienne.

FREDERIC FOUCHER, Trompette

Né en 1982 dans une famille de musiciens, Frédéric Foucher commence la musique très tôt A 9 ans, il débute latrompette et abandonne petit à petit son premier instrument, le piano. Après son 1er prix de trompette au Conservatoire à Rayonnement Régional de Paris dans la classe de Gérard Boulanger, il est admis en 2003 au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris dans la classe de Clément Garrec. Il en sort en 2006 avec un premier prix de trompette/cornet à l’unanimité, un prix de musique de chambre, solfège et déchiffrage instrumental. Rentré cornet solo jouant le cornet mib au Brassband de la Musique de l’Air de Paris en 2004, il réussi 3 ans plus tard le concours de trompette solo de l’orchestre d’harmonie de la Musique de l’Air de Paris, poste qu’il occupe toujours actuellement. Trompettiste surnuméraire pour les Musiques de Scène de l’Opéra de Paris depuis plus de 10 ans, Frédéric est régulièrement sollicité par les orchestres Parisiens pour des remplacements, aussi bien comme tutti que pour le poste de trompette solo (Orchestre National d’Ile de France, Orchestre National de France, Opéra de Paris). En 2014 il intègre le prestigieux Ensemble de Trompettes de Paris (Eutépé) et enregistre avec eux leur dernier CD. Ils est également régulièrement invité pour enregistrer des musiques de film pour la télévision et le cinéma (Arthur et les minimoys, OSS117, Adèle blanc Sec…). Curieux de découvrir d’autres sonorités et styles de musique, Frédéric fut le cornet principal du Paris BrassBand à sa création de 2008 à 2009, et s’intéressa à la chanson française, au jazz en formation BigBand, au Reggae et au Zouk. L’envie de transmettre ses connaissances l’amène également à donner des cours ou masters classes dans différentes structures, stages et festivals.

STEPHANE LIMONAIRE, Flûte

Né à Pau en 1953, descendant de l’inventeur de l’Orgue de barbarie, Stéphane Limonaire, se forme en flûte auprès de Roger Bourdin au CNR de Versailles (1er Prix de Flûte, de Musique de Chambre et d’Ecriture) puis avec Jean-Pierre Rampal à l’Académie de Nice. En 1978, il obtint un Premier Prix aux concours Léopold Bellan, U.F.A.M. et de la Ville de Paris. Il est aussi lauréat de la Fondation Cziffra. A partir de 1976, il est Flûte Solo à l’orchestre du Châtelet, puis à l’Ensemble Orchestral d’Antenne 2 et il joue au sein de plusieurs orchestres : Concerts Colonne, Ensemble Orchestral de Paris, Nouvel Orchestre Philharmonique de Radio France, Orchestre de Paris et depuis 1983, à l’ Orchestre de l’Opéra de Paris. Il se produit régulièrement en soliste entre autres avec l’Ensemble Instrumental de Grenoble et pour l’orchestre Paul Mauriat, l’orchestre Philharmonique de Macédoine et en musique de chambre (Festival Estival de Paris, Festival en la Sainte-Chapelle à Paris etc… ) et il est musicomédien pour la compagnie Renaud-Barrault pendant deux années.Il a participé à de nombreux enregistrements ( 2ème Brandebourgeois de J.S. Bach, intégrale des Quatuors pour Flûte et Trio à Cordes de Mozart avec le Trio Borsarello pour TF1, Au fil de la Flûte. Membre du Quatuor de Flûtes de Paris il fait de nombreuses tournées en Europe et en Asie et se consacre également à l’enseignement , en particulier à l’Ecole Normale de Musique de Paris.

JEAN-GUILLAUME CATTIN, percussions

Après avoir obtenu son prix l’unanimité au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe deJacques Delécluse, Jean-Guillaume Cattin reçoit l’enseignement de Claude Ballif en classe d’analyse musicale. La pratique de son instrument l’oriente d’abord vers la musique contemporaine et il collabore avec les compositeurs de « musique spectrale » notamment Tristan Murail, Gérard Grisey, Hughes Dufour. Il rencontre à cette époque Pierre Boulez et l’ensemble intercontemporain avec qui il joue et enregistre la musique de celui-ci ainsi que celles d’Edgar Varèse, Olivier Messiaen. Il joue pour l’Orchestre de Paris, l’Orchestre national de France et l’Orchestre Philharmonique de Radio France sous la baguette de grands chefs tels Léonard Bernstein, Lorin Mazel, Zubin Metha , Seiji Ozawa, Daniel Barenboïm… Engagé régulièrement à la Musique de Scène de l’Opéra de Paris, il y pratique le répertoire lyrique avec Christov von Dohnany, Valeri Guerguiev, Daniel Oren… Il joue aussi régulièrement avec Jean Dominique Burroni dans des spectacles en petites formations de jazz ou de variétés souvent dédiés à la chanson française.

STEPHANE MAZEAU, percussions

Né en 1972, après des Premiers Prix de Percussions et de Piano au C.N.R. de Saint-Maur, Stéphane MAZEAU obtient le Premier Prix de Percussions du Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon. Il étudie également la Batterie à l’Ecole Dante Agostini de Paris. Percussionniste titulaire de la musique des Gardiens de la Paix et Timbalier Solo de l’Orchestre Colonne dont il est responsable du pupitre de Percussions. Il joue également à l’Opéra de Paris, l’Opéra de Massy et avec l’Orchestre National d’Ile-de-France.”

SOPHIE AMELOT, Accordéon

Sophie débute l’accordéon à l’âge de 8 ans avec Christophe Demerson puis se perfectionne avec Max Bonnay au Conservatoire de Paris, pour un travail sur les basses chromatiques. Parallèlement elle apprend le piano et obtient une licence en musicologie à la Sorbonne.  C’est à cette époque qu’elle aborde les styles classique et contemporain, les musiques russes et le tango argentin. Elle remporte de nombreux prix d'accordéon à différents concours (U.N.A.F. - Union Nationale des Accordéonistes Français). En 2004, elle devient membre de l’Ensemble de Musique Traditionnelle de Nevers aux côtés de Dominique Forges avec lequel elle participe aux enregistrements de deux CDs et de plusieurs créations musicales. Elle a fait également partie du groupe Bandabéro et de la Carrée D.Forges,   avec un répertoire de musiques et chants du Nivernais et Centre France, avec une large place aux compositions nouvelles. Depuis quatre ans, elle fait partie d’un duo avec Sébastien Gauthier, auteur-compositeur-interprète pour lequel elle crée les arrangements à l'accordéon et enregistre avec lui un CD et des clips.  

MONIQUE BOUVET, pianiste

Monique Bouvet a effectué ses études musicales au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris où, après avoir obtenu sept premiers prix dont ceux de piano, musique de chambre et accompagnement, elle a été nommée Assistante puis Professeur en 1978. Elle a été Chef de Chant à l’Opéra de Paris de 1976 à 1998. Parallèlement à ses activités pédagogiques, elle a effectué des tournées pour les Jeunesses Musicales de France, a participé à des émissions pour la radio et la télévision et a donné de nombreux concerts de musique de chambre, notamment avec Philippe Muller, Régis Pasquier, Christiane Eda Pierre, Yumi Nara… Elle a été invitée par divers Festivals (Royan, Besançon, Mai de Versailles, Festival du Marais, Musique en Rouergue, Musique en Guyenne, Festival de Salzbourg, …). Elle a fait partie d’ensemble tels que Ars Nova, 2E2M, Ensemble Intercontemporain et a travaillé également pour la production d’ouvrages lyriques avec Michel Corboz, Nello Santi, Friedmann Layer, Seiji Ozawa, Pierre Boulez… En outre, elle a effectué plusieurs enregistrements discographiques dont les quatuors vocaux avec piano de Robert Schumann, les sonates de Bohuslav Martinu pour piano et violoncelle avec Alain Courmont, les sonates pour violoncelle et piano de Guy  Ropartz avec Philippe Muller, des pièces de l’époque romantique pour harpe et pianoforte avec Catherine Michel. Elle s’attache tout particulièrement à la réhabilitation du répertoire de musique Française méconnue de la fin du XIXème siècle et du début du XXème siècle.

Please reload